Skip to main content
Salle de montre maintenant ouverte le samedi matin! :)
My account

Blogue

5 bonnes pratiques pour assurer une meilleure sécurité lors de la baignade

En juillet 2021, le gouvernement du Québec a mis à jour le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles. Ce règlement vise notamment à rendre sécuritaire l’accès à toute piscine et à réduire les risques d’accident de plongeon. Si vous êtes propriétaire d’une piscine privée, il est important de vous assurer que vos installations de baignade respectent les normes.

De plus, afin de prévenir les noyades, certaines règles de sécurité essentielles doivent être respectées lors de la baignade. Lisez les cinq conseils qui suivent pour en apprendre plus.

1) Installez une échelle pour entrer dans l’eau et en sortir afin d’assurer une baignade sécuritaire

Selon le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles, une piscine est « un bassin artificiel extérieur, permanent ou temporaire, destiné à la baignade [et] dont la profondeur d’eau est de 60 cm ou plus1 ». Sauf quelques exceptions, le règlement s’applique aux piscines creusées, aux piscines semi-creusées, aux piscines hors terre et aux piscines démontables.

Si vous avez une piscine creusée ou semi-creusée, il est obligatoire d’y installer une échelle ou un escalier qui permet d’entrer dans l’eau et d’en sortir. Bien que ce ne soit pas obligatoire, il demeure fortement recommandé de disposer d’une échelle ou d’un escalier dans une piscine hors terre ou démontable. En effet, une piscine de laquelle on peut facilement sortir est beaucoup plus sécuritaire, tant pour les enfants que pour les adultes.

2) Respectez les critères de sécurité relatifs au plongeoir

Raynald Hawkins de la Société de sauvetage du Québec précise qu’il faut éviter de plonger dans une piscine résidentielle, même si c’est une piscine creusée. En fait, il est seulement sécuritaire de le faire si la piscine est dotée d’un plongeoir qui respecte la norme BNQ 9461-100. Il est d’ailleurs interdit de munir votre piscine d’un plongeoir si elle ne respecte pas les critères établis par cette norme.

Selon la norme BNQ 9461-100, pour que vous puissiez y installer un plongeoir, votre piscine doit, entre autres, atteindre une dimension et une profondeur minimales. Cette norme a pour but de prévenir les blessures médullaires cervicales liées aux plongeons dans les piscines résidentielles, qui peuvent entraîner la tétraplégie.

Apprenez-en plus sur la norme pour les piscines résidentielles dotées d’un plongeoir

3) Contrôlez l’accès à la piscine pour éviter les baignades non planifiées

Comme M. Hawkins le souligne, le risque de noyade augmente considérablement lorsqu’une personne, souvent un enfant, est en mesure d’accéder à une piscine alors qu’elle ne le devrait pas. Ainsi, afin de prévenir les noyades, il est essentiel de contrôler adéquatement l’accès à votre piscine.

Ce contrôle se fait notamment au moyen d’une clôture qui doit atteindre une hauteur minimale et respecter un espacement maximal entre les barreaux. Il faut également savoir qu’une haie ne remplace pas une clôture : un enfant pourrait facilement traverser la haie pour se rendre à votre piscine.

De plus, si vous accédez à votre piscine hors terre par une échelle, et non par une plateforme ou une terrasse rattachée à votre résidence, cette échelle doit être munie d’une portière de sécurité.

Apprenez-en plus sur l’installation conforme d’une clôture pour piscine

4) Sécurisez l’aménagement autour de la piscine pour protéger les baigneurs

Si la clôture constitue un élément essentiel pour contrôler l’accès à la piscine, d’autres règles de sécurité doivent être respectées pour assurer l’aménagement sécuritaire de la piscine.

Tout d’abord, aucun objet ne doit permettre à une personne de grimper dans la piscine ou d’escalader l’enceinte contrôlant l’accès à la piscine. Ainsi, portez attention à la distance à laquelle sont installés les appareils liés au fonctionnement

de la piscine, comme le chauffe-eau, ou les modules de jeu des enfants. De plus, si une fenêtre de votre maison donne directement sur la piscine, vous devrez probablement munir cette fenêtre d’un limiteur d’ouverture.

Il est également important de ne jamais laisser traîner de jouets dans la piscine. Effectivement, comme l’explique M. Hawkins, « un jouet peut devenir le facteur attractif pour l’enfant, qui veut aller chercher ce jouet pour s’amuser. Il y a un risque qu’il tente de s’y rendre seul. »

Découvrez tous les conseils de la Société de sauvetage pour une baignade sécuritaire

5) Entretenez les installations autour de la piscine pour la sécurité des baigneurs

Si vous êtes propriétaire d’une piscine, vous êtes responsable d’assurer que les installations qui contrôlent l’accès à votre piscine sont fonctionnelles et en bon état. Lorsque des rénovations s’avèrent nécessaires, veillez à mettre en place des mesures de sécurité temporaires jusqu’à ce que les travaux soient terminés.

Par exemple, si le loquet de la porte est brisé, utilisez un cadenas pour contrôler l’accès à la piscine d’ici à ce que le loquet soit réparé ou remplacé. Sachez que la loi exige également que les travaux soient effectués dans un délai raisonnable.

Pour assurer la sécurité des baigneurs et prévenir les noyades, il est important de vérifier que vos installations de baignade respectent la réglementation provinciale et municipale. En effet, des règles strictes s’appliquent à la clôture entourant la piscine, à l’installation d’un plongeoir et à l’aménagement autour de la piscine. Il est également important d’assurer l’entretien de ces installations au fil des ans et de les réparer rapidement lorsqu’un bris est constaté.

Consultez un résumé des principales normes du Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles